Archive | septembre 2011

Les Marches Indignés entre dans Paris

De vilains clowns vont protéger le magôt de la banque de France…

Publicités

Hommage au trader inconnu

La brigade des clowns invite tous les traders à se recueillir jeudi 15 septembre sur « la tombe du trader inconnu », afin de commémorer la chute de Lehman Brothers.
Une minute de silence sera observée dans les salles de marché du monde entier.

Communiqué :

Consommateurs, Consommatrices,

Ce jeudi 15 septembre, nous nous rassemblons ici, sous l’Arche de la Défonce, pour commémorer le troisième anniversaire du cinquième grand Krach Mondial. Un des krachs les plus affreux de notre horreur, euh histoire économique : des millions, des milliards de dollars assassinés. Des jours, des heures des secondes marquées par l’angoisse, la pénurie de champagne, la destruction de portefeuilles épais comme des matelas. Heureusement, de courageux traders partaient au secours de nos actifs, sacrifiaient leurs heures de practice pour mener la bataille du profit. Souvenons-nous ! Lehman brothers, brillants et rusés stratèges, tombés au combat les premiers !

Et parmi tous ces soldats de la finance, combien d’anonymes !

A toi, le trader courageux qui a su donner ton cerveau surentrainé et tes doigts agiles à parcourir les claviers. Toi qui a su bravement, d’un coup de clic de souris, envoyer des milliards d’un continent à l’autre, du Luxembourg aux Caïmans en passant par Monaco. Toi le Jérôme Kerviel sans nom. Toi qui a su passer outre les conséquences de ces raz de marées financiers sur l’autre monde. Tous ces menus détails que sont les vies des pauvres, emplois, maisons, santé de quelques pauvres hères ignorants de la finance mondiale. Toi le fantassin surdoué des flots monétaires, nous te disons : merci.

Non, nous ne t’élèverons pas une pyramide de Ponzi que le flamboyant général Madoff n’aurait pourtant pas reniée. Non ! Nous venons, en simple costume Hugo Boss, humblement, raviver la flamme vacillante de la croissance infinie ! Nous sommes là, devant ta tombe. Devant les cendres de tes Havanes, mêlées aux morceaux épars de ton Blackberry piétiné par la foule.

Oui toi le trader anonyme, au nom de tous les rentiers du monde, nous te saluons !

%d blogueurs aiment cette page :