La Brigade Activiste de Clowns privée de pestacle !

Jeudi 08 Décembre, apprenant qu’une procession de catholiques devait arriver vers 22h au théâtre du Rond Point à Paris pour manifester leur opposition au spectacle de Rodrigo Garcia, qualifié de blasphématoire, une dizaine de clowns ont choisi de défendre la liberté d’expression en venant assister au “pestacle” de rue itinérant et gratuit des intégristes priant et chantant devant le théâtre.
(Notons que les diverses manifestations pour la défense de la liberté d’expression et de la laïcité ayant eu lieu avant le spectacle, lorsque les clowns arrivèrent vers 21h30 dans ce quartier en état de siège, ils se retrouvèrent seuls pour accueillir la fervente procession)

Apprenant devant le théâtre protégé par des murs de policiers et CRS que la procession devait arriver à l’arrière, les clowns s’y dirigèrent joyeusement en traversant le marché de Noël des Champs Elysées pour le plaisir amusé des badauds. L’ambiance était détendue et sympathique.
Mais la petite troupe désorganisée et bon enfant fut bien vite ralentie par un dispositif policier grossissant, puis totalement encerclée par une quarantaine de CRS équipés et munis de leurs boucliers. Les clowns détendus, bien aimables et toujours souriants firent une ronde en chantant au centre du cercle étanche formé par les forces de l’ordre. Ne faisant rien de répréhensible et semant plutôt des sourires, il ne pouvait rien leur arriver.
Mais instruction fut donnée d’arrêter ces dangereux drôles de citoyens qui furent emmenés manu militari aux cars des policiers, puis fouillés, et leur identité fut relevée.


Et la soirée ne devait pas s’arrêter là puisqu’ils furent tous conduits assez interloqués (par des policiers toutefois un peu gênés) jusqu’à un commissariat près de la Porte de la Chapelle, pour être de nouveau fouillés, palpés, un par un interrogés, par des policiers en grand nombre assez étonnés de leur présence. Heureusement, un gradé sut rappeler aux saltimbanques souriants qu’ils leur faisait perdre du temps et que, de leur faute, ils ne pouvaient être sur le terrain à pourchasser les délinquants. De leur faute…
Après avoir été arrêtés sans qu’aucun motif ne puisse leur être donné, et avoir joué à un-deux-trois-soleil dans la cour barbelée du commissariat, ils furent relâchés toujours souriants et bien aimables, plus tard, bien plus tard, après le dernier métro…

Un chef anti-terroriste compétent et réactif, deux cars de police, une quarantaine de CRS équipés et sombres, autant de policiers un peu gênés, des heures de paperasse: un accroissement du déficit de l’Etat et surtout… un bilan carbone désastreux.
Heureusement, la pieuse procession organisée par Civitas (marque déposée) et dûment autorisée par la Préfecture de Police parvint à donner son pestacle.
Sans admirateurs aux nez rouges…

Advertisements

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :